Comment est considérer la Littérature LGBT ?

littérature-lgbt

Peut-on considérer de la littérature LGBT : que l’auteur soit homosexuel, que l’intrigue tourne autour d’un problème dérivé de sa condition, que les œuvres partagent une série de caractéristiques typiques de l’imaginaire gay, bien diffusées et reconnaissables au sein de la communauté LGBT, ou tout cela à la fois ? La littérature LGBT existe-t-elle en tant que genre ou l’orientation sexuelle des personnages ne doit-elle pas définir l’histoire ?

Un seul élément LGBT suffit-il pour que l’ensemble du livre soit considéré comme LGBT ? Si aucune de ces questions ne nous assaille avec la littérature « grand public » ou « hétérosexuelle » (il n’existe même pas d’étiquette de ce type pour les œuvres de la littérature mondiale), la différenciation devient tout de même évidente dans le cas spécifique des livres et des écrivains qui, à toutes les époques et dans tous les styles, ont développé des intrigues ou des sous-textes (plus ou moins évidents) qui sont recherchés avec fruit par le public LGBT et qui n’ont pas toujours été faciles à trouver.

Mais alors, l’orientation sexuelle est-elle importante ?

Il y a peu, un article a suscité un vif débat sur les réseaux sociaux. Résumant beaucoup de choses, il explique comment, dans presque tous les textes accompagnant la critique ou la biographie, le mot homosexuel est soigneusement évité et comment sa condition a été passée sous silence jusqu’à une période relativement récente. Cependant, certaines personnes ont défendu dans leurs commentaires une idée aussi erronée que répandue : que désormais il n’est (et ne devrait plus être) important d’étudier et d’apprécier la sexualité d’un auteur pour étudier et apprécier son œuvre. Je ne doute pas de la bonne volonté de ceux qui défendent un tel argument, sûrement né du désir d’une égalité absolue qui cesse enfin de faire des différences entre les orientations sexuelles et les considère toutes comme neutres, mais il s’agit d’un sophisme tristement ancré dans une forme très subtile d’homophobie, qui consiste à affirmer que « la sexualité d’un auteur n’est ni importante ni intéressante ».

Les visiteurs ont lu aussi :  Kenya - un séjour à aucun autre pareil

Il s’agit d’une déclaration qui relève d’une obsession typiquement patriarcale, celle de minimiser l’importance de l’homosexualité dans la vie, et que nous avons l’habitude d’entendre également à propos des acteurs ou actrices, des présentateurs, des chanteurs ou des sportifs : s’ils font bien leur travail, quelle importance a la personne avec laquelle ils couchent ?

Une littérature qui fait débat…

Eh bien, oui, c’est important. Pas au sens strict, bien sûr, mais, contrairement à toute médiocrité et à tout politiquement correct, il est nécessaire d’écarter l’idée que l’orientation sexuelle n’a pas d’importance.

Mais ce n’est pas la seule raison. La sexualité, quelle qu’elle soit, est quelque chose de tellement intrinsèque à l’être humain qu’elle détermine non seulement les fondements de notre personnalité mais aussi notre conception de la réalité et notre éducation sentimentale, dont les personnes LGTB ont été plus conscientes que les hétérosexuels précisément parce que nous avons dû la développer à contre-courant. L’homosexualité n’est donc pas une caractéristique de plus, c’est un facteur clé qui conditionne notre vision du monde, tout comme le fait d’être noir, femme ou membre de tout groupe opprimé peut la conditionner, et qui, dans le cas des écrivains et des artistes, est fondamental pour comprendre la poétique de leur œuvre. Si vous cherchez des romans lgbt de qualité vous pouvez découvrir Homoromance Editions ou encore Steditions.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here