Australie : 4 visas pour visiter le pays

Idéal pour toutes les personnes qui ont envie de découvrir des paysages époustouflants et une faune incroyable, l’Australie attire chaque année un grand nombre de touristes. Si l’idée vous tente également de visiter le pays des kangourous, alors vous devez avoir une idée précise du type de visa qu’il vous faut. C’est justement ce que nous vous proposons de découvrir ici.

L’eVisitor (sous-classe 651)

L’eVisitor est un visa électronique qui permet à tous les ressortissants de l’Union européenne de se rendre en Australie pour visiter le pays. Facile à obtenir en ligne, il n’est pas payant. De plus, les délais d’obtention ont l’avantage d’être assez courts : ainsi, si vous demandez votre visa pour l’Australie en envoyant les documents nécessaires en ligne, vous pourrez l’obtenir en moins de deux mois (le temps d’attente maximum est estimé à 50 jours).

Valable 12 mois, l’eVisitor ne peut pas être prolongé et vous permet de séjourner au plus pendant trois mois consécutifs sur le sol australien. Il ne vous empêche pas d’effectuer plusieurs voyages au cours de la durée de validité de votre visa, tant que ceux-ci n’excèdent pas la limite maximale de trois mois.

L’Electronic Travel Authority (ETA) (sous-classe 601)

Tout comme l’eVisitor, l’ETA est un visa valable un an qui vous permet d’effectuer plusieurs séjours d’une durée maximale de 3 mois au pays des kangourous. Toutefois, il ne vous est pas possible d’effectuer vous-même votre demande en ligne. En effet, pour l’obtenir vous devez forcément passer par le biais d’un intermédiaire. Il peut s’agir de plateformes spécialisées, d’agences de voyages, etc. Par ailleurs, il convient aussi de souligner que, pour l’obtention de votre ETA, il vous faudra débourser 13 € de frais de service.

Le visitor visa (sous-classe 600)

Le type de visa qui vous sera délivré pour visiter l’Australie dépendra grandement de la durée de votre séjour. Vous aurez par exemple besoin d’un visitor visa si vous savez que la durée minimale de votre voyage sera de trois mois. En effet, ce dernier vous permet de passer entre 3 mois et 12 mois d’affilée dans le pays (il ne vous permet pas au demeurant de travailler légalement sur le sol australien).

Toutefois, pour les séjours de plus de 6 mois, il n’est pas exclu que l’on exige certains justificatifs. Il peut s’agir d’une assurance santé ou d’une preuve de vos capacités financières à subvenir pleinement à vos besoins pendant toute cette période. Pour ce qui est de la demande, elle est payante et son coût varie en fonction de l’endroit où celle-ci est faite (240 € depuis l’Australie et 94 € depuis l’étranger).

Le Working Holiday Visa (sous-catégorie 417)

Le Working Holiday Visa vous permet de visiter l’Australie tout en travaillant dans le pays. Valable une année, il s’adresse uniquement aux jeunes qui ont entre 18 et 35 ans. Pour ce qui est de la demande de ce type de visa, elle s’effectue directement en ligne sur le site de l’immigration australienne. En ce qui concerne le coût, il est d’à peu près 320 €.

Sachez qu’il est possible de renouveler ce Visa pour une deuxième et même potentiellement une troisième année en respectant certains critères. Les voici :

  • Etre âgé entre 18 et 35 ans au moment de la demande de renouvellement
  • Disposer d’un passeport valide au moins 6 mois
  • Avoir travaillé 88 jours de travail dans un secteur éligible (Fermes, production animale, culture…)
  • Ne pas avoir d’enfant à charge

Depuis Juillet 2019, il est même possible de postuler pour une troisième année en WHV en respectant les mêmes critères, mais en ayant effectué 6 mois de travail dans un de ces secteurs au cours de la seconde année passée en Australie.

Pour visiter l’Australie, vous pouvez donc demander quatre types de visas que sont l’eVisitor, l’ETA, le visitor visa et le Working Holiday Visa. En fonction donc de vos besoins et de la durée de votre séjour dans ce magnifique pays !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here