Création d’une société en Chine : les différents types d’entités

création d'une société en Chine

Au moment de la création d’une société en Chine, vous devez choisir quel type d’entité convient le mieux pour votre futur projet. En effet, il existe trois formes d’entités possibles : la Join Venture, l’entreprise à capital entièrement étranger et le bureau de représentation. Vous pouvez trouver plus de détails sur le sujet dans cet article.

La Join Venture

Ce type de société consiste à s’appuyer sur un partenaire local. Ce dernier est propriétaire de l’entreprise et participe à la fois à la création de la société en Chine et à sa gestion.

La Join Venture offre l’avantage d’une adaptation plus rapide puisque le partenaire chinois connaît le marché et sert d’intermédiaire linguistique pour les différentes démarches lors du développement de la société. De plus, il s’agit parfois de la seule solution possible pour des secteurs d’activités non accessibles aux entrepreneurs étrangers.

Toutefois, la Join Venture a aussi des inconvénients. Les lois en matière de propriété intellectuelle sont particulièrement souples en Chine. De ce fait, le partenaire local peut prendre le contrôle total de la société. L’investisseur étranger n’a alors plus aucun pouvoir sur sa société.

En choisissant le modèle de la Join Venture, il faut donc s’assurer de choisir un partenaire digne de confiance et suivre régulièrement ses actions.

L’entreprise à capital entièrement étranger (WFOE)

Il s’agit de l’entité la plus utilisée par les entrepreneurs étrangers lors de la création d’une société en Chine.

Pour être considérée comme une entreprise à capital entièrement étranger, la société doit être détenue à 100% par des étrangers.

Le principal avantage de la WFOE réside dans la grande marge de manœuvre dont disposent les dirigeants. Celle-ci est quasi similaire à celle des dirigeants locaux. De plus, la WFOE permet d’opter pour une LLC (responsabilité limitée) permettant aux collaborateurs d’être responsables uniquement de leurs investissements.

Néanmoins, la WFOE présente aussi quelques inconvénients. En effet, cette entité est accessible en contrepartie de démarches assez lourdes dont la nécessité de collaborer avec les autorités chinoises. De plus, il faut souvent plusieurs mois pour mettre en place ce type de société. Sans oublier que la WFOE exige des capacités d’investissement assez élevées.

Par ailleurs, si celui-ci ne vous convient pas, vous pouvez choisir un autre type d’entité.

Le bureau de représentation

Pour les entrepreneurs disposant d’un capital limité, le bureau de représentation se présente comme la meilleure solution. En effet, cette entité est rapide et peu coûteuse à mettre en place.

Par contre, le bureau de représentation est limité à bien des égards :

  • Impossible d’exporter ou d’importer des produits
  • Impossible d’accepter des paiements
  • Impossible d’émettre des Fapiao (preuve d’achat)
  • Impossible d’exécuter des contrats
  • Impossible de commercer avec d’autres sociétés
  • Impossible de fabriquer des produits

Autrement dit, ce type d’entité est surtout utile pour le marketing et pour la recherche. Beaucoup d’entrepreneurs l’utilisent pour étudier le marché chinois, développer des contacts, promouvoir la société, louer des propriétés. Toutefois, il faut savoir que pour transformer un bureau de représentation en une autre entité, il faut préalablement le clôturer. Notez également que le bureau de représentation a une existence souvent limitée à deux ans.

En conclusion, avant de lancer la création d’une entreprise en Chine, vous devez connaître les différents types d’entité correspondant à votre projet. Vous trouverez ci-dessus tout ce dont vous devez savoir afin de mener à bien vos démarches.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here