Qu’est-ce qu’un Smart Device ?

Les Smart Device

Les appareils intelligents jouent un rôle fondamental dans l’industrie 4.0 d’aujourd’hui. Ils sont au centre de l’Internet des objets (IoT) et des villes intelligentes. De plus, ces objets high tech sont de plus en plus présents dans notre vie courante. C’est pourquoi nous tenterons de vous expliquer ce que sont les smarts device.

Je n’ai pu trouver qu’un seul article de Wikipedia avec une définition incertaine. J’ai donc décidé de créer une définition pour un appareil intelligent. J’ai créé une approche méthodologique et reproductible pour développer un concept évolutif d’appareil intelligent, ce qui a abouti à la définition suivante :

“Un dispositif intelligent est un dispositif électronique adapté au contexte, capable d’effectuer un calcul autonome et de se connecter à d’autres dispositifs par fil ou sans fil pour échanger des données”.

Selon cette définition, un dispositif intelligent présente trois caractéristiques principales, à savoir la prise en compte du contexte, l’informatique autonome et la connectivité. Cette définition est conforme à l’idée principale de l’IdO, à savoir que tout “objet” peut faire partie de l’IdO. Une chaise peut devenir une chaise intelligente si nous y ajoutons un capteur, un tout petit peu de capacités de calcul et de connectivité réseau.

Selon cet article, la connaissance du contexte est :

La capacité d’un système ou d’un composant de système à recueillir des informations sur son environnement à un moment donné et à adapter les comportements en conséquence.

Les caméras, les microphones et les récepteurs GPS (Global Positioning Satellite), les radars et les capteurs LIDAR sont autant de sources potentielles de données pour le calcul en fonction du contexte. Un système contextuel peut recueillir des données par le biais de ces sources et d’autres et réagir selon des règles préétablies ou par le biais de l’intelligence informatique.

Calcul autonome

L’aspect clé de l’informatique autonome est un ou plusieurs appareils qui exécutent des tâches de manière autonome sans commande directe de l’utilisateur. Par exemple, lorsque nos smartphones font une suggestion basée sur notre géolocalisation ou la météo. Pour effectuer cette tâche “simple”, un smartphone doit être autonome et utiliser des données contextuelles pour prendre des décisions.

Connectivité

La connectivité fait référence à la capacité d’un appareil intelligent à se connecter à un réseau de données. Sans connectivité, il ne sert à rien qu’un appareil intelligent soit autonome et ait une conscience du contexte. La connectivité au réseau est une caractéristique cruciale qui permet à un appareil de faire partie de l’internet des objets. La connectivité réseau peut être câblée ou sans fil.

Qu’en est-il de l’interaction avec l’utilisateur ?

Ne faites pas l’erreur de supposer que tous les appareils intelligents sont conçus dans le seul but d’interagir avec un être humain. Si vous pensez cela, c’est parce que vous ne pensez qu’aux appareils intelligents les plus courants, tels que les smartphones, les téléviseurs intelligents, les montres intelligentes. Il y a tellement plus de possibilités. Un appareil intelligent peut avoir une interaction directe ou indirecte avec les humains. Une sonde météorologique, par exemple, peut collecter des données météorologiques et les transmettre à l’IdO. Les humains finiront bien sûr par utiliser ces données, mais la sonde météorologique ne nécessite aucune interaction directe avec les humains.

Et qu’en est-il de la portabilité ?

Une caméra de surveillance intelligente doit-elle être mobile ? Rappelez-vous les trois règles : la prise en compte du contexte (c’est une caméra, alors vérifiez), l’informatique autonome (elle utilise la vision artificielle pour reconnaître des objets particuliers) et la connectivité réseau (elle envoie un rapport des objets reconnus à un serveur). Dans cet exemple, la portabilité n’était pas nécessaire. Cependant, une sous-catégorie pourrait être celle des appareils mobiles intelligents.

Un véhicule autonome est-il un dispositif intelligent ?

Oui, sans aucun doute. Elle répond aux trois critères clés expliqués précédemment. Il dispose d’une connectivité réseau (câblée ou sans fil), d’une conscience du contexte (capteurs tels que GPS, LIDAR et Radar) et d’une informatique autonome.

En fin de compte, un smartphone peut être beaucoup plus simple qu’un véhicule autonome, mais ce sont quand même deux appareils intelligents. Pour en savoir plus sur les aspects clés du véhicule autonome, voir cet article.

Conclusions

Nous avons vu que la connectivité au réseau, la conscience du contexte et l’informatique autonome sont les aspects clés pour qu’un appareil soit considéré comme un appareil intelligent. Néanmoins, cette terminologie n’est pas (encore) largement utilisée.

Il y a quelques années, lorsque j’ai créé la définition d’un appareil intelligent, j’ai passé en revue toute la littérature sur ce sujet. J’ai découvert un énorme manque de concordance dans la terminologie. Certains documents pourraient dire “appareil mobile intelligent”, d’autres “appareil mobile intelligent” ou “appareil informatique vert intelligent” (et la liste continue). Personnellement, je ne considère pas que cela pose problème. Nous devons simplement faire preuve d’ouverture d’esprit à l’idée que certaines personnes puissent qualifier un appareil de “mobile” ou de “smart IT”. En fin de compte, ce qui compte, c’est de comprendre ce qui fait qu’un appareil est intelligent, intelligent.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here