8 tips pour survivre dans la nature

Couteau nature survie

Vous vous trouvez dans une situation hostile en pleine nature ? Connaissez-vous les étapes nécessaires pour vous protéger ?

Pour vous équiper correctement, nous vous recommandons le site survimax.fr.

Voici les dix meilleurs conseils de survie que toute personne en nature (forêt, jungle..) devrait connaître :

1. Maîtrisez-vous et planifiez

Paniquer dans ce genre de situation est la pire chose que vous pourriez faire. Vous avez plus de chances de survivre à une situation difficile si vous vous concentrez sur le maintien d’une attitude positive et surtout proactive.

– Élaborez un plan.
– Faites l’inventaire des ressources dont vous disposez.
– Identifiez les tâches critiques nécessaires à la survie (eau, abri, chaleur).
– Soyez déterminé : c’est souvent le cran qui sépare un survivant d’un mort en forêt.
– Reconnaissez que vos sentiments ne sont pas des faits. Vous vous sentez désespéré ? Vous pouvez très bien rester focalisé sur les tâches que vous devez accomplir.

2. Fabriquez un abri isolé

La construction d’un abri efficace peut vous aider à vous protéger de l’hypothermie et des éléments extérieurs.

– Pensez petit : puisque votre chaleur corporelle sera votre principale source de chaleur, construisez un abri juste assez grand pour accueillir votre corps lorsque vous êtes couché.
– Construisez la charpente : pour réaliser un simple appentis, utilisez les ressources disponibles, comme un arbre tombé ou posez une branche solidement appuyée contre un arbre.
– Ajoutez-y des murs latéraux : empilez les bâtons en les rapprochant sur un côté. Utilisez des bâtons de plus en plus petits pour combler les vides.
– Rendez le tout isolé : couvrez les murs latéraux avec de l’écorce, des feuilles, des aiguilles de pin, de la mousse, etc. – plus le matériau est épais, plus vous serez protégé. Ajoutez une isolation similaire au sol, plus il est épais, mieux c’est.

3. Fabriquez un abri ombragé

Dans certaines situations, la protection contre la chaleur sera la plus importante.

– Pas de panique : en creusant quelques centimètres dans le sol, vous pouvez découvrir un sol plus frais.
– Construisez un appentis : utilisez des bâtons ou des branches pour construire un abri sur le sol ombragé.
– Laissez l’air circuler : be but de cet abri est de créer de l’ombre. Utilisez des matériaux disponibles tels que de l’écorce, des feuilles, un poncho, un sac de couchage d’urgence ou une couverture ou tout autre tissu disponible pour couvrir un côté.
– Restez au frais : allongez-vous dans le sol frais sous l’ombre.

4. Trouvez de l’eau propre

Trouver de l’eau propre et non contaminée est le saint graal de la survie.

– La pluie : vous devez la recueillir, la stocker et la consommer.
– La neige : l’énergie dont votre corps a besoin pour absorber l’eau de la neige est élevée. Au lieu de manger la neige, faites-la fondre d’abord. Cela peut se faire facilement sur un feu ou avec un réchaud de camping. Si ce n’est pas possible, utilisez le soleil. Accélérez le processus en hachant la glace et en la suspendant dans un sac d’eau à la lumière directe du soleil. S’il n’y a pas de soleil, utilisez la chaleur de votre corps.

5. Trouvez d’autres sources d’eau

Faire bouillir de l’eau pendant une minute est le meilleur moyen, et le plus sûr, de tuer tout agent pathogène.

– Creuser pour trouver de l’eau : certaines plantes indiquent que les sources d’eau sont proches. Identifiez les plantes, telles que les quenouilles, les peupliers ou les saules, et creusez un trou d’infiltration jusqu’à ce que vous atteigniez l’humidité. Attendez que l’eau s’accumule dans le trou.
– Pensez topographie : les affleurements rocheux ou les creux sont des endroits où l’eau risque de s’accumuler. N’oubliez pas que l’eau trouvée dans les flaques ou les ruisseaux doit être bouillie.

6. Recueillez l’eau de la végétation

L’eau est présente partout autour de vous, pourquoi ne pas en profiter ?

– La rosée : elle s’accumule sur les plantes et les herbes. À l’aide d’un tissu ou d’un vêtement, absorbez la rosée et pressez-la dans un récipient. Cela peut être une méthode très efficace pour recueillir une quantité considérable d’eau.
– L’eau végétale : tout comme les humains, les plantes transpirent. Attachez un sac en plastique autour d’une branche d’arbre ou d’une plante et, avec le temps, l’eau s’accumulera.

7. Allumez un feu

Vous devrez vous entraîner à utiliser des méthodes d’allumage de feu avant qu’elles ne deviennent nécessaires à votre survie.

– Facile : utilisez un briquet ou des allumettes imperméables. Gardez vos allumettes au sec dans un récipient étanche.
– Moyen : utilisez un allume-feu en magnésium. Rasez la limaille de magnésium du bâton, utilisez le dos de votre couteau pour créer une étincelle et enflammer la limaille.
– Avancé : une pile peut être utilisée pour créer une étincelle afin d’allumer la limaille. Utilisez la batterie de votre véhicule (retirée du véhicule ou du bateau) en attachant des fils ou de la laine d’acier pour relier les bornes positives et négatives. Cela provoquera une étincelle et enflammera la laine. Pour les petites batteries, alignez deux batteries ensemble, du positif au négatif. Utilisez des brins de laine d’acier pour relier les bornes afin de créer une étincelle et d’enflammer la laine. Une pile de 9 volts fonctionne très bien.

8. Faites un feu

Vous devrez aussi savoir comment créer un bon foyer à feu.

– Créez un paquet de liant : rassemblez des aiguilles de pin, des feuilles sèches, du duvet d’asclépiade ou de chardon et de l’herbe sèche pour le liant.
– Commencez petit : ramassez de petits bâtons secs pour l’allumage.
– Allez-y à fond : trouvez de plus gros morceaux de bois pour la combustion à long terme.
– Rassemblez-les : en utilisant un plus gros morceau de bois comme pare-vent, créez un nid à partir de l’amadou. Créez un tipi à partir de petits morceaux de bois d’allumage pour que l’oxygène puisse y pénétrer. Allumez la source du feu et placez-la sous le tipi. Soufflez longuement et régulièrement pour propager la flamme. Au fur et à mesure que les petits morceaux s’accrochent, ajoutez du combustible de plus en plus gros au feu.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here