Le bois, une solution économique pour se chauffer

se chauffer au bois

Vous envisagez de rénover votre pavillon ? De faire construire ? Pour cela, vous avez donc envisagé des solutions visant à renforcer les performances thermiques de votre habitation? Désireux de réduire votre consommation, de mieux maîtriser le montant de votre facture énergétique? Le bois est souvent présenté comme la solution la plus économique pour se chauffer. Mais est-ce le cas ?

Chauffage électrique : une facture amenée à exploser

Durant plusieurs décennies, le chauffage électrique était considéré comme la meilleure solution, tout du moins, comme la plus pratique. D’ailleurs, au début des années 2000, bon nombre de pavillons construits en lotissement sont encore 100% électriques.

Mais, comme souligné par ce média web, le consommateur n’en sort pas gagnant. Certes, l’installation en elle-même des équipements est très peu coûteuse. Mais à l’utilisation, c’est totalement différent et la facture est douloureuse. Un état de fait qui ne s’est pas amélioré puisque depuis 2017, les tarifs de l’électricité ne sont plus réglementés. En outre, le parc nucléaire français vieillissant entraîne des surcoûts à répétition. Tout cela se traduit nécessairement par des augmentations du prix du Kwh qui font littéralement flamber la facture énergétique des Français.

Le bois, une énergie renouvelable et locale

Pour beaucoup de propriétaires dont les maisons fonctionnent uniquement à l’électricité, dès les premières augmentations tarifaires significatives, il y avait urgence à trouver une autre solution pour se chauffer.

Dans les années 2000, les instances publiques ont commencé à mettre en place une politique fiscale incitative visant à favoriser l’utilisation des poêles à bois ou à granulés chez les particuliers. Ceux-ci ont largement profité de cette opportunité pour acquérir un tel équipement, notamment après avoir déménagé pour une nouvelle maison. Certes, celui-ci ne vient pas se substituer à l’électricité, mais il permet de considérablement réduire la facture énergétique, notamment quand l’hiver est rude.

Il faut bien reconnaître que le prix du bois bûche est particulièrement attractif. En moyenne, il faut compter entre soixante et quatre vingt dix euros pour une stère en fonction de l’essence choisie et du votre situation géographique. A l’utilisation, son coût est moitié moindre que celui d’un convecteur électrique même performant. A la fin de l’hiver, cela commence à faire une sérieuse différence sur la facture.

Enfin, comme le souligne le Ministère de l’Agriculture, les forêts françaises gérées de manière durables sont en plus essentielles pour la biodiversité. Elles contribuent également à lutter contre le réchauffement climatique.

Bûches compressées et pellets, des alternatives économiques et écologiques

Lorsque l’on parlait il y a quelques années de bois pour se chauffer, c’était principalement du bois bûche. C’est effectivement sous cette forme naturelle que l’on trouve traditionnellement ce combustible. Toutefois, son usage implique une certaine organisation et de disposer de place. En effet, la vente se fait généralement par stère. Cela signifie donc qu’il faut disposer d’une place relativement conséquente et à l’abri de l’humidité. Il faut également prévoir une bonne part de manutention pour ranger un tas de bois fraîchement livré dans une remise ou sous un abri bûche.

L’autre alternative qui est de plus en plus prisée des consommateurs, c’est le bois compressé. Celui-ci peut prendre la forme de bûche compressé ou de granulés de bois. La différence entre ces deux combustibles, c’est leurs dimensions. Pour le reste, ils sont tous deux issus de la compression de résidus de bois et de sciure récupérée auprès de la filière bois. Cette compression mécanique est suffisante pour former ce qui ressemble à une bûche mais en plus dense, ou des pellets. Pour le coup, leur utilisation est nettement plus simple et moins salissante. Par ailleurs, plus besoin de se faire livrer des quantités astronomiques.

Et côté prix ? C’est encore plus intéressant car une seule bûche compressée peut brûler pendant toute une nuit, permettant ainsi de se réveiller à la température idéale. Quant aux pellets, ils permettent en plus une programmation grâce à des installations de plus en plus performantes.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here