Comment détecter un problème sur le turbo de sa voiture ?

turbo voiture

On a tous en mémoire ces images de grand prix de formule 1 où notre pilote favori se voit contraint à l’arrêt en bord de piste dans un panaché de fumée bleutée qui s’échappe de l’arrière de son moteur. Et le commentateur de nous informer que le turbo de notre pilote vient de rendre l’âme. Mais comment détecter un problème sur le turbo de sa voiture ?

L’importance de détecter un problème sur le turbo de sa voiture

Sur nos routes, on a rarement vu ce genre de scène car nous n’avons pas la possibilité légale de pousser autant nos moteurs jusqu’à les faire craquer. Mais, malgré tout, nos mécaniques s’usent et peuvent également avoir des défaillances qu’il faut savoir repérer avant le moment fatidique qui serait synonyme de couteuses réparations.

Alors, avant que notre moteur ne lâche une épaisse fumée bleutée qui sera le signe ultime de la casse de notre turbo, il y a plusieurs signes qui peuvent nous mettre la puce à l’oreille et nous convaincre de nous précipiter chez notre garagiste préféré pour un contrôle approfondi de notre moteur et un bon entretien peut également vous aider à ne pas arriver à la panne.

Il faut savoir qu’aujourd’hui la quasi-totalité des véhicules à moteur à explosion qu’ils soient à l’essence ou au gasoil, sont équipés de turbocompresseur. C’est un organe mécanique, similaire à une turbine, qui permet de comprimé le mélange air-carburant à l’entrée des cylindres du moteurs provocant une combustion optimisée et donc une puissance accrue du moteur.

1 – Perte d’huile et odeur forte

Les visiteurs ont lu aussi :  Avoir la capacité de transport en entreprise, une nécessité

Si en quittant votre emplacement de parking vous apercevez que des gouttes d’huile, voir même une petite flaque, marque le sol sous votre voiture, cela peut être un premier indice. Si cette perte d’huile s’accompagne d’une forte odeur d’huile brulée, il est fort à parier que le problème puisse venir du turbo. En effet, celui-ci fonctionnant sous pression, s’il est endommagé, de l’huile pourrait s’y introduire ou s’en échapper occasionnant les fuites, une forte odeur et bien sûr, dans tous les, cas une surconsommation d’huile.

2 – Absence de puissance

panne voiture turbo

Le turbocompresseur est entrainé par les gaz d’échappement et ne se déclenche qu’à partir d’un certain régime moteur qui se situe généralement entre 2500 et 3000 tours par minutes pour les véhicules les plus communs. Donc, c’est en observant bien le comportement de votre moteur à l’accélération et au moment de passer le palier de déclenchement que vous détecterez la bonne santé de votre turbo. Si vous obtenez une bonne accélération, et que le véhicule semble être plus nerveux, pas de souci tout va bien. A l’inverse, si rien ne de passe et que vous avez l’impression que votre voiture avance poussivement, c’est qu’il y a un souci du côté turbo.

3 – Sifflements et fumées suspectes

Lorsque la vitesse de rotation du moteur passe le palier de déclenchement, soit autour de 2500 à 3000 tours par minutes, le turbo émet normalement un léger sifflement dû à la vitesse des ailettes qui compriment le mélange air-carburant. Si ce sifflement est intense, de plus en plus fort et surtout en continue, alors c’est signe que le turbo doit être vu par un spécialiste dans les plus brefs délais. Il en va de même si des fumées bleutées s’échappent du moteur, c’est le signe d’une fuite de mélange et là encore, il faut faire examiner son moteur.

Les visiteurs ont lu aussi :  Que faire en cas de bris de glace ?

Pour conclure

En résumé, le turbocompresseur qui équipe la majorité des moteurs de nos voitures même les moins puissants peut être soumis à des pannes plus ou moins graves. Rarement celui-ci casse sans signes avertisseurs, sachez donc observer comment il se comporte à l’accélération, sentir la présence d’odeurs inhabituelles, et observer des fuites d’huiles ou bien des fumées suspectes. Au moindre doute, montrez votre véhicule à un spécialiste ou une entreprise de réparation de turbo à Lyon qui aura l’expérience et le matériel nécessaire au diagnostic final.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here