Nos meilleurs conseils pour obtenir votre permis de conduire

obtenir permis de conduire

Le jour de l’examen est, pour beaucoup, une source d’anxiété, surtout si ce n’est pas la première fois que vous le passez. Vous vous êtes peut-être concentré sur les aspects plus techniques de la conduite et sur la révision du code, mais il y a d’autres aspects que vous négligez peut-être et qui, au bout du compte, peuvent faire la différence entre la réussite et l’échec. Faisons un petit rappel !

Connaissez votre code de la route sur le bout des doigts !

Si vous en êtes à l’étape de l’examen de conduite, vous avez déjà passé votre code de la route , toutefois, rien ne vaut un bon rappel de la réglementation routière. En effet, une erreur est vite arrivée. Si vous vous retrouvez face à un panneau de signalisation que vous ne comprenez pas ou que vous comprenez mal, vous risquez de faire une mauvaise manœuvre. Il serait dommage de rater votre permis de conduire à cause d’un oubli théorique. Vous pouvez faire une petit entrainement express sur un site comme Wizbii Drive pour confirmer vos connaissances du code de la route. Vous pouvez tester une série de code gratuit.

wizbii

Dormez bien la veille et mangez bien le matin

Ce conseil peut sembler évident, mais il est d’une importance capitale si vous voulez réussir l’examen. Le fait d’être calme et reposé vous permet de vous concentrer sur votre tâche – la conduite. Il sera également plus facile de calmer vos nerfs qu’avec une nuit blanche et cinq tasses de caféine dans le corps. Préparez votre petit-déjeuner préféré le jour du test, à condition qu’il ne vous prenne pas une heure. L’arrivée au centre d’examen peut parfois impliquer de se lever plus tôt que d’habitude et ce n’est peut-être pas le bon jour pour préparer la pâte à crêpes. Pourquoi est-ce important ? Parce que vous voulez commencer la journée du bon pied et, si vous devez attendre votre tour, ne pas souffrir l’estomac vide est essentiel.

Faites bonne impression dès votre montée dans le véhicule

Dès que vous montez dans la voiture, vous constatez que, à cause du conducteur précédent, elle n’est pas réglée pour vous convenir. Prenez un peu de temps avant de commencer pour régler le siège et les rétroviseurs, mais faites-le efficacement, sans perdre de temps. Respirez profondément et contrôlez vos nerfs de la manière qui vous convient le mieux. De manière générale, soyez détendu mais vigilant, soyez perçu comme confiant, mais pas trop audacieux ; agile, mais pas nerveux.

Trouvez le juste équilibre entre prudence et assurance

Les examinateurs verront plus que vos aptitudes à la conduite – ils verront comment vous vous comportez en toute sécurité sur la route. L’objectif de ce point est un exercice de retenue et de sang-froid : un conducteur effrayé n’interprète pas lucidement ce qui se passe sur la route ; un conducteur trop détendu ne réagit pas à temps.Le freinage doit être progressif et linéaire, en appliquant plus de force à la fin. Vous accélérez de la même manière, sans trop faire tourner le moteur (un signal d’alarme pour l’examinateur). Vos mouvements doivent être clairs, mais pas exagérés. Ne traitez pas chaque virage comme s’il s’agissait d’un stop. Concentrez-vous, mais ne vous isolez pas.

Soyez attentif à votre environnement

Au lieu de vous concentrer uniquement sur votre mission première, qui est de conduire et de ne pas faire de grosses erreurs (la plupart des examinateurs seront indulgents pour les erreurs mineures), faites attention à ce qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de la voiture, et pas seulement dans les environs immédiats. Un piéton sur le point de traverser ? Votre professeur tousse ou se tortille sur son siège ? Il doit y avoir une raison, voyez ce que ça peut être. Utilisez fréquemment vos rétroviseurs : de quelle couleur est la voiture qui vous suit ? Laissez beaucoup de place pour dépasser un cycliste, mais n’empiétez pas sur la voie de circulation en sens inverse. Vous êtes peut-être déjà passé par les mêmes rues que celles où vous allez passer votre examen et connaissez déjà certains « pièges » – ne vous y laissez pas prendre si vous voulez réussir votre examen de conduite.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here