4 bons à savoir pour investir dans l’immobilier d’entreprise

Outre l’immobilier résidentiel, l’immobilier d’entreprise commence à avoir le vent en poupe en Belgique depuis quelques années. C’est peut-être une alternative intéressante pour rentabiliser vos avoirs et apporter un peu d’originalité dans vos placements. Mais attention, acheter un bien d’entreprise ne se fait pas aux petits bonheurs la chance. Voici notamment 4 points importants savoir avant de vous lancer. 

 

Un marché fluctuant

Avant tout, vous devez comprendre que l’immobilier d’entreprise est un marché bien plus à risque que l’immobilier résidentiel. Selon l’expert-comptable à Forest en Belgique, il est très fluctuant. Il revient fortement dans la tendance depuis quelques années à cause de la prolifération de l’auto entreprenariat. Mais il n’y a aucune garantie que la tendance ne s’essouffle pas d’ici quelques années. 

En outre, pour réellement réussir dans ce domaine, vous devez bien choisir votre bien afin de séduire les potentiels locataires. Les professionnels sont notamment très exigeants quant à l’emplacement de leur siège. Ils pensent à leur visibilité, le confort de leurs collaborateurs, leur image, etc. 

 

Bien choisir votre patrimoine est capital

De ce fait, bien choisir votre patrimoine est capital. Contrairement à l’immobilier résidentiel, un local professionnel se doit d’être en centre-ville ou du moins dans une rue commerçante. Le but étant d’attirer l’attention des locataires.

Par ailleurs, un patrimoine de ce genre ne sera pas forcément divisé en plusieurs pièces. Un local commercial ou industriel a besoin de grands espaces afin d’en faciliter l’aménagement. Et bien évidemment, plus le bien est imposant, plus le bail sera important. 

Vous pouvez notamment compter sur des courtiers expérimentés en la matière pour vous aider à choisir le meilleur investissement. On insiste notamment sur les années de métier dans la négociation des biens d’entreprises. Il faut une certaine connaissance spécifique pour ce faire.

 

Faire appel à un gestionnaire de fonds est nécessaire

Vous pouvez bien évidemment investir dans un immobilier d’entreprise sans vivre en Belgique. Le gestionnaire de fonds immobilier pourra vous aider en ce sens. C’est un courtier qui, à la différence d’un agent immobilier classique, intervient complètement dans l’administration de votre bien immobilier. Il se charge notamment de l’entretien de celui-ci, des loyers, des demandes des locataires, des rénovations en tout genre, mais aussi et surtout de la recherche des locataires. Selon l’expert-comptable à Forest, un gestionnaire immobilier est le gage de la réussite de ce genre de placement. Professionnel dans son domaine, il vous garantit une mise en location rapide et le moindre risque de vacances locatives sur votre bien. Évidemment, la qualité des prestations ne se vaut pas. Vous devez comparer le taux d’occupation des différents prétendants au contrat avant de vous engager. 

 

Comment financer votre investissement par un crédit ? 

Que ce soit dans l’immobilier résidentiel ou industriel, le moyen le plus rapide pour financer votre investissement est le crédit. Il faut savoir toutefois que les banques belges ne financent que ces résidents. Pour le justifier, vous allez devoir présenter votre certificat de résidence, des factures d’électricité et d’eau ainsi que les 3 derniers avis d’impositions. 

Il convient de vous fixer en amont un plafond avant de procéder à quelques demandes que ce soient. Cela permettra de minimiser les risques de votre demande de prêt. Une simulation gratuite en ligne pourra vous être utile pour ce faire. C’est une démarche que vous pouvez faire gratuitement sur les plateformes dédiées. Il vous suffit d’entrer vos données financières sur le formulaire de simulation et d’attendre quelques minutes pour connaitre le capital que vous pouvez vous permettre de demander à la banque. Choisir le bon capital est aussi crucial pour la réussite de votre demande d’emprunt et la rapidité des démarches. 

Après la simulation, il vous reste à comparer les offres et à vous engager auprès de la banque qui vous parait la plus opportune.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here