Comment se faire rembourser un dégât des eaux ?

dégât des eaux

Vous rentrez après une longue journée de travail… en ouvrant la porte de votre appartement, vous découvert une grosse flaque d’eau ! Personne ne souhaite être face à un dégât d’eau…mais les imprévus peuvent survenir à tout moment ! Allez vite fermer votre compteur d’eau et déclarez ensuite le sinistre auprès de votre assurance habitation pour pouvoir bénéficier d’une indemnisation.

Dégât des eaux : les étapes à effectuer pour être indemnisé

Informer votre assureur du sinistre

C’est la première chose à faire ! Que vous soyez un propriétaire ou un locataire de votre maison, vous devez déclarer le dégât des eaux auprès de votre assurance dans un délai ne dépassant pas les cinq jours. Il vous suffit de passer un coup de fil par téléphone pour lui informer. Mais pour être vigilant, vous pouvez envoyer un courrier un courrier en lettre recommandée avec accusé réception. Vous recevrez ensuite un formulaire à remplir « un constat amiable ». Soyez précis dans le descriptif en indiquant en détails l’origine de la fuite. Si vous ne parvenez pas à détecter d’où provient l’écoulement d’eau, faites une petite description de ce qui est visible. N’oubliez pas de signer le constat pour éviter les retours.

Sachez que les assurances ne prennent pas en charge les dommages causés par le dégât d’eau qui sont dues à un défaut d’entretien ou de réparation fuite d’eau. Si vous êtes un locataire, votre assurance multirisque interviendra pour les dommages causés au mobilier, aux revêtements muraux, aux éléments de votre cuisine ou de votre salle de bain. En ce qui concerne les dommages causés aux biens immeubles (parquets, carrelages, portes, fenêtres, etc.), ils seront couverts par l’assurance de votre bailleur. Il est important donc de le prévenir en cas d’un dégât d’eau important afin qu’in informe son assureur.

Préparer un dossier sur les dommages occasionnés

Si les dégâts des eaux sont très importants, vous devrez rassembler toutes les factures et les justificatifs qui peuvent attester l’état passé et présent de votre maison. Prenez en photo tous les meubles et les objets endommagés par le dégât des eaux. Si vous disposez des photos prises lors d’une fête en famille montrant l’état antérieur de votre maison, pensez à les ajouter dans votre dossier. Une fois terminé, faites un petit descriptif sur les pertes subies et les dégradations que vous aurez constatées et n’oubliez pas de le joindre avec les autres documents.

Si vous venez de faire appel à un plombier pas cher pour stopper le dégât des eaux et procéder aux réparations nécessaires, demandez un devis de votre professionnel  afin de le mettre dans le dossier. Si vous venez d’effectuer une remise en état à vos pièces endommagées (refaire la peinture ou changer de moquette), joignez les factures qui certifient les dépenses engagées.

Evaluer les indemnisations sur place

Après avoir reçu votre dossier des dommages occasionnés par la fuite d’eau, votre assureur peut vous envoyer un expert sur place, surtout si les dégâts sont importants. Ils feront tout d’abord, une première évaluation en se basant sur vos déclarations écrites (constat amiable, les justificatifs et les photos jointes) ainsi que sur vos appels téléphoniques. Si la valeur de vos objets endommagés dépasse 900 euros, une expertise sur place est prévue.

Lors de la visite de l’expert, soyez présent. C’est la meilleure façon pour savoir comment il procède et pour mettre l’accent sur la valeur de certains objets, ou sur les travaux de remise en état que vous que vous avez fait réaliser.

Une fois la visite terminée, l’expert fait part de ses conclusions à votre assureur qui vous envoie par la suite une proposition d’indemnisation. Pour savoir si vous pouvez l’accepter ou la contester, il est important de connaitre les règles d’indemnisation pratiquée par votre assureur et d’avoir aussi un devis de remise en état. Sachez que le montant proposé ne couvre pas toujours la remise en état, à neuf, de votre maison.

En général, le montant de l’indemnité est calculé en fonction en tenant en compte des travaux d’embellissement réalisé et de l’état de vétusté de vos biens endommagés par le dégât d’eau.

Si la proposition d’indemnisation de votre assurance ne convient pas à la valeur de vos objets endommagés (si vous possédez des œuvres d’art ou des pièces de collection par exemple) ou des travaux réalisés, vous pouvez demander une contre-expertise.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here