L’échographie du cœur, ou échocardiographie

échographie

Il est souvent associé à l’échographie que c’est un examen réservé aux femmes enceintes, qui désirent avoir un aperçu de leur bébé à l’intérieur de leur ventre. Sauf que l’usage de ce diagnostic médical s’élargi à bien d’autres domaines, dont l’examination du cœur. L’échocardiographie, sa définition, son champ d’utilisation ainsi que d’autres informations utiles sur cette technique de la médecine moderne, dans les prochains paragraphes.

L’échographie du cœur, c’est quoi ?

L’échographie du cœur, ou bien échocardiographie, est un procédé d’exploration des cavités du cœur au moyen d’ultrasons émis par une sonde. Cette technique permet de visualiser toutes les parties du cœur dont : les valves et les cavités (oreillettes et ventricules) et aussi celles des parois. C’est un diagnostic qui permet en plus de jauger la tonicité de la pompe cardiaque.

Son principe consiste à exposer l’organe sujet à examen à cette sonde émettrice d’ultrasons pendant 10 à 30 minutes, et se fait de deux manières :
Voie transthoracique : la sonde se met sur le thorax nu du patient, après avoir appliqué un gel qui aide la propagation des ultrasons.

Voie transoesophagienne : la sonde est couplée à un endoscope, une sorte de tube flexible qu’on introduit dans l’œsophage, pour une meilleure approche du cœur et une optimisation de la précision des images obtenues.

Il est aussi possible que le radiologue vous fasse une échographie de « stresse », qui consiste à comparer la performance du cœur entre le repos et l’effort physique.

Quand doit-on faire une échocardiographie ?

Une multitude de cliniques et centres d’imagerie existent en France, et vous pouvez par exemple faire une écographie à Paris instantanément, sans être obligé de prendre un rendez-vous dans certains centres médicales.

Il faut tout d’abord savoir qu’une échographie cardiaque est un examen indolore qui peut être réalisé en ambulatoire, sans la condition d’être à jeun. Son faible niveau de dangerosité, en matière de fréquence notamment (entre 3 et 8 mégahertz), et sa richesse en informations données, ont laissé la majorité de médecin le prescrire de manière presque routinière ; dès qu’il suppose une anomalie au niveau de votre cœur au stéthoscope.

Un médecin peut administrer une échocardiographie dans les cas suivants :

– Déterminer ou pas l’origine de symptômes comme : une douleur thoracique, un malaise ou des essoufflements.
– Mesurer l’impact d’une maladie (comme la surtension artérielle) ou certaines molécules médicamenteuses sur le cœur.
– Confirmer une insuffisance cardiaque.
– Faire le suivie d’une pathologie cardiaque déjà diagnostiquée.
– Diagnostiquer une anomalie des valves cardiaques, ce sont ces fameux « clapets » qui évitent au sang de refluer quand il pénètre dans une cavité cardiaque.
– Détecter la présence d’un hématome.

Et pour les résultats

Si votre médecin distingue une anomalie, après avoir lu le résultat de votre échographie cardiaque ; il vous demandera certainement d’effectuer d’autres imageries (IRM, scanner, ECG, …etc), dans le but d’approfondir encore plus le diagnostic de votre cœur.

En fonction de votre cas, un traitement médical vous sera prescrit ou même une intervention chirurgical, si c’est un cas plus grave, ce qu’on ne vous souhaite absolument pas !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here