Transformez rapidement votre vélo en vélo électrique grâce à un kit

vélo électrique

Vous avez sûrement déjà entendu parler de kit pour vélo électrique. Ce dernier sert en fait à convertir une simple bicyclette en un vélo à assistance électrique. En règle générale, il vous suffit d’installer les différents composants du kit, pour rouler confortablement sur votre ancien vélo. Convertir celui-ci en vélo électrique se révèle alors être à la fois rapide, pratique et économique. Toutefois, cela doit absolument se faire dans les règles de l’art, afin d’éviter les mauvaises surprises. Revue sur ce tout ce que vous devez savoir.

Qu’est-ce qu’un vélo à assistance électrique ?

Également connu sous le terme de VAE, un vélo à assistance électrique est notamment une bicyclette qui doit respecter plusieurs règles, en matière de législation. Entre autres, l’assistance du vélo ne doit se déclencher qu’au moment du pédalage. L’appareil reste donc une bicyclette : vous devez pédaler. Son moteur vous apportera uniquement une assistance électrique.

Cette fonctionnalité ne doit pas non plus excéder les 25 km/h. De ce fait, si vous souhaitez rouler plus rapidement, il vous faudra compter sur la force de vos mollets ! Le maximum pour la puissance du moteur étant de 250 Watts. Une intensité correspondant plus ou moins à l’énergie que la cuisse d’un cycliste moyen peut déployer, en montée. Prenez donc bien le temps de considérer ces différentes règles avant de vous lancer. N’hésitez pas non plus à consulter les avis hexom, afin de vous aider à choisir le meilleur kit de conversion.

Les informations à savoir lorsque vous transformez votre vélo en VAE

Avant toute chose, il est bon de savoir que les vélos ne peuvent pas tous être transformés en VAE. Cela peut alors avoir un risque. Non pas dans la transformation en elle-même, mais plutôt au niveau du vélo qui subira la conversion. Pourquoi ? Eh bien, parce que votre bicyclette deviendra beaucoup plus lourde. Elle prendra généralement entre 2 à 3 kg à cause de la batterie et environ 5 kg à cause du moteur. À préciser que ses chiffres sont juste approximatifs, mais qu’ils varient surtout en fonction des fabricants. Dans tous les cas, c’est un paramètre important à considérer, aussi bien pour votre confort que pour votre sécurité.

Une fois qu’il sera électrisé, votre vélo tendra également à rouler beaucoup plus vite. Vous atteindrez alors plus facilement la limite maximale autorisée, qui est notamment de 25 km/h. Tenez-en donc bien compte et n’oubliez surtout pas de vous référer aux avis hexom pour éviter les mauvaises surprises.

 

Quelles sont les précautions pour rouler avec un VAE sans danger ?

Vous êtes décidé à convertir votre ancien vélo en un modèle à assistance électrique. Pour rouler en toute quiétude, vérifiez toutefois que votre système de freinage est bien suffisant. En réalisant une telle transformation sur une vieille bicyclette, vous prenez en effet le risque de ne pas pouvoir freiner à temps. La structure de votre cadre doit également être tout à fait résistante. Veillez à ce que le dispositif ne présente aucune fêlure, car votre vélo sera sans conteste plus rapide et plus lourd, puisqu’il est à présent électrique. Il pourrait donc rapidement s’abîmer et provoquer de sérieux dégâts.

Enfin, vérifiez l’agencement de vos câbles. Ces derniers passent généralement en extérieur, lorsqu’un simple vélo est converti. Cela ne vous protège pourtant pas vraiment, par rapport aux câbles qui sont initialement intégrés au vélo. Ainsi, avant de vous lancer dans un tel projet, il vous est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un spécialiste en la matière. En plus des avis hexom bien sûr !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here