Jeunes parents : quelles sont les aides financières ?

jeune-parents

Bien qu’étant un heureux événement, l’arrivée d’un enfant peut susciter certains soucis financiers surtout chez les jeunes parents. En effet, la naissance d’un enfant s’accompagne d’une charge financière supplémentaire. Pour venir en aide aux jeunes parents, des programmes d’aide ont été mis en place depuis quelques années.     

Les différentes aides pour jeunes parents

La non disponibilité d’une crèche d’entreprise dans tous les lieux de travail, les diverses charges, et bien d’autres problèmes, rythme le quotidien des jeunes parents. Faisons le point sur les aides dont ils peuvent bénéficier…

La prestation d’accueil du jeune enfant (Paje)

Ce programme de la Caisse d’allocations familiales (CAF) a été mis en place depuis janvier 2014. C’est une aide financière dont peuvent bénéficier les jeunes parents. Le but est d’assurer la prise en charge d’une partie des frais. Il faut souligner que cette aide est divisée en plusieurs prestations. Elle est exclusivement destinée aux jeunes parents dont le nouveau-né est âgé de moins de 3 ans.

La prime à la naissance

C’est une des prestations du programme Paje. Le montant est de 923.09 € et il est alloué aux jeunes parents afin que ces derniers prennent en charge les frais liés à l’arrivée du petit trésor. C’est dans les trois premiers mois suivant la naissance que les parents reçoivent cette prime. Cette dernière est versée une fois pour chaque enfant. C’est une somme que les parents utilisent en général, pour la décoration de la chambre du bébé, pour lui acheter des vêtements ou des couches.

Toutefois, cette prime est exclusivement réservée aux jeunes parents dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil.

L’allocation de base

Cette prestation comprend un montant de 184.64 € à taux plein ou de 92.31 € à taux partiel. Il s’agit d’une aide servant à garantir une éducation au nouveau-né. Elle est versée dès la naissance et sera maintenue jusqu’à l’âge de 3 ans. Le versement se fera chaque mois. Cependant, il faut préciser que l’allocation n’est pas garantie à tout le monde.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)

La Crèche d’entreprise n’est pas en option pour tout le monde. Aussi, ii vous êtes jeunes parents et que vous avez réduit vos activités professionnelles pour la prise en charge de votre enfant, un complément libre d’activité vous est réservé. En effet, que vous soyez jeune papa ou jeune maman, vous avez droit à cette allocation. Elle vous sera versée dès la venue d’un premier enfant et cela est valable pour chaque nouveau-né. Il faut dans ce cadre, signaler que la durée du versement change selon le nombre d’enfants que vous avez.

A ce titre, s’il s’agit d’un seul enfant, cette allocation vous sera versée pendant les 6 mois suivant la naissance. Par contre, s’il s’agit de deux enfants ou plus, la durée de versement sera de 3 ans après la venue au monde du dernier bébé. Cela est valable toutefois pour ceux qui ont interrompu de manière partielle ou totale leurs activités professionnelles ou ceux qui ont validé au moins, 24 mois de cotisations vieillesse.

Dans ce cadre, le montant de cette prestation est de 396.01€ pour une cessation totale de l’activité professionnelle. Pour une interruption partielle, elle s’élève à 256.1 €. Par ailleurs, cette somme sera de 147.68 € quand la durée de travail est comprise entre 50 et 80%.

Le complément libre choix du mode de garde

Une fois que se termine le congé maternel ou paternel, les jeunes parents ont généralement besoin de recourir aux services d’une nourrice. Il faut dire qu’avoir une Crèche d’entreprise n’est pas toujours une option. Cela va évidemment représenter une charge financière supplémentaire de solliciter une nourrice. Cette dernière est bien prise en compte par le programme Paje à travers le complément libre choix de mode de garde. Cette prestation est allouée aux jeunes parents qui font garder leurs bébés dont l’âge est inférieur à 6 ans.

Elle prend en charge soit une partie ou la totalité du salaire de l’assistance maternelle ou des frais mensuels dus à la structure qui prend soin de l’enfant. Dans ce cadre, 49.40 € est le montant plafond de la rémunération brute par jour et par enfant. De ce fait, cette prestation s’élève à 85% de la rémunération. Il faut cependant préciser que le montant peut changer selon les revenus, le nombre d’enfants ou encore, l’âge des enfants.

Enfants adoptés

La prise en charge d’un enfant adopté est aussi incluse dans ce programme d’assistance financière. En effet, en tant que jeunes parents adoptifs, la prime de naissance est remplacée par une prime d’adoption dont le montant est de 1846.18€ pour chaque enfant adopté. Cette somme varie selon le niveau de revenu du ménage. Quoi qu’il en soit, la prime de base est fixée à 184.62€ par mois, pour une durée de 36 mois consécutive. La limite de versement est toutefois fixée aux 20 ans de l’enfant.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here